Notre actualité

Retrouvez toute notre actualité du moment

Résultats Finales du Championnat de France de Main Nue à Hasparren

Voici les résultats des Finales qui ont eu lieu Dimanche 12 Janvier à Hasparren.

Les commentaires suivent...

FFPB

Championnat de France 2020  -  Main nue Trinquet.                               

Trinquet Berria à Hasparren  (Dimanche 12 janvier)           

Cadets : Peio Hiribarne et Iban Izoco de la Noizbait d’Hasparren se retrouvaient comme l’an dernier afin de disputer la finale du championnat de France Cadets. Cette fois, ils affrontaient le Sarako Izarra de Sare représentée par Julen Mariluz et Unaï Etcheverry. Un début équilibré (4 à 4), mais très vite tout le monde se rendait compte que le force de frappe des Saratars et leur savoir faire majeur allait mettre en difficultés les joueurs de la cité des chênes. Au fil des points, Julen Mariluz et Unaï Etcheverry traçaient le chemin de la victoire, sûrs de leur jeu et de leur tactique. Peio Hiribarne et Iban Izoco luttaient courageusement, de 12 à 12, ils se retrouvaient menés 33 à 20. Au final, Julen Mariluz et Unaï Etcheverry l’emportaient 40 à 21.    Une bien belle équipe de Sare que l’on retrouvera sans nul doute. Une valeureuse équipe d’Hasparren que l’on retrouvera aussi. On peut avoir des jours difficiles.

Juniors : Atzarri de Souraïde face à Aïretik de Mendionde - Macaye. Patxi Lopez et Jon Retegui opposés à Iban Saldumbide et Eban Errecart. Ces derniers disputaient leur deuxième finale consécutive.  Les protégés de Mickaël Massonde allaient très vite mettre en difficultés ceux de Philippe Carricart. 11 à 4, puis 25 à 8. Patxi Lopez et Jon Retegui donnaient la cadence : trop forte pour Iban Saldumbide et Iban Errecart qui pourtant mettaient tout leur cœur à l’ouvrage. 32 à 10, à l’impossible nul n’est tenu. Atzarri – Souraïde battaient Aïretik- Mendionde – Macaye sans sourciller par 40 à 16.

Nationale B :  Tous les connaisseurs attendaient cette confrontation. Ils n’allaient pas être déçus par la qualité et l’engagement des quatre acteurs.            Encore Aïretik de Mendionde – Macaye, cette fois opposé à Urruñarrak d’Urrugne. Iban Jaureguiberry et Bastien Iribarren allaient se mesurer à Vincent Bideondo et Amaiur Jaureguy. 11 à 11, 20 à 20, la lutte était serrée.  30 à 20 pour Urrugne, que s’était-il passé tout d’un coup dans les rangs adverses ? 30 à 30, que s’était-il passé tout d’un coup dans les rangs d’Urrugne ? Le combat atteignait des sommets : 35 à 35. Bastien Iribarren était rattrapé par des crampes. Allongé au sol, c’était Vincent Bideondo qui faisait les gestes adaptés afin que cesse la douleur de son adversaire Le public était aux anges. Un geste de classe est toujours longuement applaudi. Airetik s’inclinait par 40 à 35. La pelote est encore plus belle dans des moments si particuliers, surtout quand les joueurs font honneur à leur maillot.     

National A : Le public avait rempli les travées du trinquet Berria jusqu’aux cintres. Au bout de vingt minutes de jeu, ce même public était abasourdi. La Goïzeko Izarra de Saint Jean Pied de Port était menée 17 à 1. Malik Niang et Antton Luro étaient totalement déboussolés. Aïretik Mendionde – Macaye, encore là,  cette fois euphorique. Eñaut Echeverria et Jon Saint Paul jouaient à merveille. Les points leurs revenaient tant leur jeu était limpide. Malik Niang et Antton Luro luttaient avec courage. 30 à 9 : Eñaut Echeverria et Jon Saint Paul avaient besoin de souffler. La Goïzeko Izarra retrouvait aussi son jeu. 40 à 18 en faveur d’Aïretik.  Tout le monde mesurait la belle victoire des poulains de Philippe Carricart, au sourire retrouvé, ainsi que la dignité des protégés de Serge Mayte dans la défaite.

 

            Un arbitrage sans failles de Messieurs Sallaberry et Ducassou. Un accueil et une organisation majeurs de la Famille Jean-Marc Charritton dans un trinquet qui porte bien son nom.

 

Retour aux actualités