Championnat de France LAUAK SPORT Main Nue Pro Ind

Retrouvez le dossier de presse du Championnat contenant : 

Le programme

La liste des joueurs

Les résultats

Lien des Photos des parties de qualification et de liguilla

Lien des Photos de la Finale du Groupe B (Photos de Marie-Claude Delbos)

Lien des Photos de la Finale du Groupe A (Photos de Marie-Claude Delbos)

Dossier de presse

COMMENTAIRES

Vendredi 03  janvier à Arcangues

Comité réduit pour cette première journée du championnat Pro. La partie du Groupe A a été annulée pour cause de blessure de Vincent Elgart. La partie amicale opposait Alexis Inchauspé, qualifié pour la deuxième journée, et Ximun Lambert, heureux vainqueur du jour.

En groupe B, début difficile de Bixente Larralde dans la cour des Pro. Très tendu il n’arrive pas à s’exprimer sur la kantxa, excepté à la fin où il marque 7 points d’affilée, dont 3 buts bien frappés. Dès les premières minutes, Mattin Olçomendy impose son jeu sérieux, serré au filet, cherchant le xare (avec huit réussites) et dégageant bien par la planche. Il se détache 9-2, 15-3 et creuse l’écart 39-8, jusqu’au sursaut de Bixente. Il conclut 40-15, après avoir marqué 8 buts. Bixente a commencé à réagir en milieu de partie ce qui a donné lieu à des échanges intéressants, des points plus disputés et 4 buts à son actif au total.

 

Lundi 06 janvier à Saint-Jean-Pied-de-Port

Public d’avertis, saluant bruyamment les jolis coups ; paris discutés jusqu’au bout sur la deuxième partie, avec rififi dans les tribunes.

En groupe B, franche défaite de Cédric Lucu face au nouveau venu, Luis Sanchez. Cédric ne s’est pas défait des automatismes du jeu par équipe et il n’a pas su profiter des pelotes livrées par son adversaire. Il a rentré 4 buts et tenu le rythme durant plus de 50 minutes. Le but puissant de Sanchez, qu’il a su varier, lui a permis de gagner la moitié des points. Son intelligence de jeu, son engagement, sa force de frappe et sa vitesse de déplacement ont fait le reste. Un joueur avec lequel il faudra compter. Luis Sanchez avec cette victoire 40-17, se qualifie pour la deuxième journée où il rencontrera Vincent Çubiat dans le même trinquet.

En groupe A, début difficile pour Antton Monce. Jon Iturbé déterminé et puissant au but, entame la marque 4-0, dont trois buts gagnants et fait la course en tête jusqu’à l’égalisation à 13 par son adversaire, qu’il rejoint à 14, qui le rattrape à 15. C’est alors qu’Antton entre dans le débat avec force et concentration : 25-15, dont 6 buts gagnants, 30-18, 35-22, 39-28. Il assied sa victoire 40 à 30 face à Jon qui n’a pas démérité, tout au long de la rencontre, par son sérieux et son engagement remarquables. Antton a rentré 17 buts et Jon 12. Presqu’une heure de rencontre animée où le xare a subi de nombreux assauts savamment orchestrés. Antton rencontrera Peio Guichandut la semaine prochaine dans le même trinquet.

Deuxième week-end

vendredi 10  janvier à Hasparren

Public de connaisseurs et de jeunes supporters pour les parties du jour

En groupe B, on a retrouvé avec plaisir Mickaël Darmendrail qui revient à son niveau. Il a dominé le sujet sur tous les plans, avec une grande réussite au but, 11 buts gagnants contre 3 pour Mattin Olçomendy, de la vitesse, de la puissance, de la précision dans les attaques et une belle réussite au xare. Très vite, Mickaël prend de l’avance, 8-1, 14-4, et creuse le trou, 20-8, 29-14, malgré les efforts méritoires de Mattin, souvent débordé par la vitesse de la pelote. Au bout de 50 minutes, Mickaël Darmendrail obtient sa qualification 40-19 et rencontrera Mickaël Palomès vendredi prochain à Hasparren.

En groupe A, un peu plus de suspense avec la persévérance indéfectible d’Alexis Inchauspé face à la puissance de Julien Etchegaray, qui fait aussi quelques cadeaux à son adversaire avec des attaques assez désordonnées et plusieurs fois sous la raie. Julien, très fort au but, en a rentré 16, dont le dernier point. Julien commence fort, 5-0, 8-3,16-9, mais Alexis prend son second souffle et revient à la marque jusqu’à égaliser à 19. Julien égalise à 21 et Alexis à 22. C’est alors que Julien reprend les choses en main et ne laisse plus l’occasion à Alexis de réagir. Julien Etchegaray clôt la rencontre au bout d’une heure et remporte sa qualification 40-28. Il rencontrera Ximun Lambert vendredi prochain.

Lundi 13 janvier à Saint-Jean-Pied-de-Port

Du monde aux galeries et un peu d’agitation pour cette deuxième journée au trinquet Garat.

En groupe B, Luis Sanchez a cloué son adversaire au pilori avec ses buts tendus et la vitesse de sa pelote. Il entame la marque et se détache aussitôt, 5-0, 8-1, 19-6. Bixente Çubiat réussit parfois à le déborder, à trouver le xare ou tirer au pan coupé, mais il marque au maximum cinq points d’affilée et rentre 6 buts. Luis avance inexorablement vers la victoire : 24-11, 32-15, 34-16, 40-24. Il rentre 16 buts et s’applique au xare (9 réussites sans compter les buts). Il lui faut cette fois une heure pour se qualifier. Il rencontrera Grégory Aguirre dimanche prochain à Souraïde pour le troisième week-end des qualifications.

En groupe A, Peio Guichandut démarre très fort : 3-0, 8-1, 16-3, dont 5 buts, et déstabilise Antton Monce qui fait un très mauvais départ, dont un premier but faux. Avec de magnifiques attaques, cinglantes et imparables au pan coupé, Peio obtient les applaudissements du public de connaisseurs. Mais il fait aussi quelques cadeaux à son adversaire qui revient à la marque (10-17). Il se reprend et file devant (33-10), avant le dernier sursaut d’Antton (17-34), encouragé par le public. Au bout de 55 minutes, Peio Guichandut obtient une victoire logique sur le score de 40 à 23 et sur un dernier but. Il en aura rentré 15 au total et Antton 3. Peio rencontrera Waltary Agusti dimanche prochain à Souraïde.

Troisième week-end de qualification

Vendredi 17  janvier à Hasparren

Public choisi pour cette journée

            En groupe B, Mickaël Darmendrail se qualifie pour la liguilla en se montrant encore plus performant au but que la semaine passée avec 18 réussites. Mickaël Palomès entame la marque, rejoint à 2 par son adversaire qu’il rejoint à son tour à 5. Darmendrail égalise à 6 et commence à enchaîner les buts. Il s’échappe (13-7, 18-9). Palomès revient au score usant lui aussi du but (5 succès), mais à 21-17, Darmendrail cloue son adversaire sur place et l’emporte par 40 à 18 au bout de 40 minutes de jeu.

            En groupe A, la leçon est encore plus sévère pour Julien Etchegaray, face à un Ximun Lambert extrêmement précis, technique et tactique, fin joueur de tête à tête. Serrant toujours ses pelotes au xare, maintenant son adversaire à l’arrière avec de belles planches, il construit ses points et décourage Julien. Il fait 12 buts gagnants, la pelote termine 5 fois sa course sur la planche dans le xare du fond. Après les égalisations à 1 et 2, il creuse très vite l’écart (7-2, 20-3, 24-7, 30-8). Il emporte sa qualification au bout de trois quarts d’heure sur le score de 40-13 et rencontrera Peio Larralde vendredi prochain à Hasparren.

Dimanche 19 janvier à Souraïde

Public plus fourni pour ces parties dominicales

En groupe B, victoire logique de Luis Sanchez au bout d’une heure de jeu. Il commence fort, 8-0 avec son but tendu collé à droite et ses attaques tranchantes. Sur un point plus disputé, Grégory Aguirre prend la main et rentre 2 buts (il en marquera 7 au total) avant de donner un point à son adversaire. Luis repart alors en force (18-4, 22-6). Grégory ne lâche pas et monte à 15-23, puis 21-25 et 22-26 avec de jolis pan coupés, ou xare. Mais Luis garde son calme et creuse l’écart (37-24) en variant les attaques, en rentrant des buts (15 au total) et déborde Grégory plus souvent qu’à son tour. Il termine 40 à 28 et se qualifie pour la liguilla.

En groupe A, belle partie de Peio Guichandut qui commence très bien 13-0, avec un festival de xare, punpa xare, attaques tendues à droite ou pans coupés, sans compter ses buts courts dans les pieds de son adversaire. Waltary Agusti commence à marquer à son tour avec de magistraux pans coupés, comme il sait les tirer, et s’approche (10-17, 19-23). Peio s’échappe encore (29-19) usant de la planche pour déborder son adversaire. C’est le temps d’un dernier sursaut pour Waltary. Il s’approche à 3 points (28-31) avant l’assaut final et la victoire de Peio (40-29) au bout de 45 minutes de jeu. Il se qualifie et rencontrera Bixintxo Bilbao lundi prochain. Le point le plus fort de Peio sur cette partie aura été son but. Il en rentre 17 et Waltary 7, ce qui donne à peu près l’écart final.

Quatrième et dernier week-end de qualification

Vendredi 24  janvier à Hasparren

            En groupe B, Antton Amulet fait une bonne rentrée. Il se qualifie pour la liguilla au bout de 1 heure 5 minutes de jeu en battant le jeune et prometteur nouveau venu dans la classe, Luis Sanchez, dont la main sensible a nettement diminué la qualité de jeu. Luis prend la marque, bientôt égalisé à 4 par Antton qui prend de l’avance (11-4), mais Luis égalise à 13 et Antton à 15. Luis rejoint à 16 et Antton à 17, avant de s’échapper (29-19). Luis revient au score (25-29), mais Antton reprend la main (36-25) avant un dernier rush de Luis (34-37) qui doit s’incliner devant le douzième but d’Antton, qui l’emporte par 40 à 34. Belle réussite au xare pour Antton avec 8 succès surtout dans les 16 premiers points et un jeu très juste. Luis a beaucoup frappé de la gauche, rentré 12 buts, moins qu’aux dernières parties, et il a souvent dû courir sur les pelotes d’Antton.

            En groupe A, Peio Larralde démarre sur les chapeaux de roue (8-0), puis 14-1, dont 10 buts gagnants. Il varie le but, imprime une vitesse d’enfer à sa pelote, contre le xare, sur le mur de droite, trouve le xare du fond et cloue sur place Ximun Lambert (22-4 ; 33-8). Ximun ne lâche pas et remonte un peu (13-33). Il mérite ses 17 points face à un Peio technique, tactique et sans reproche. Au bout de 43 minutes de jeu, avec 20 buts gagnants, Peio est qualifié sans surprise pour la liguilla, sur le score de 40 à 17.

Lundi 27 janvier à Saint-Jean-Pied-de-Port

En groupe A, une surprise avec la qualification de Peio Guichandut, qui avait été éliminé l’an dernier par Bixintxo Bilbao. Très bonne partie de Peio, qui a joué très calmement, à la fois précis et tactique, avec un but performant (16 succès). Il a gardé un sang froid monumental, qu’on ne lui connaissait pas jusque là. Peio commence par un but gagnant, mais Bixintxo lui reprend aussitôt la marque (5-1), Peio égalise à 6, Bixintxo à 7 et 8 et c’est la course en tête de Peio qui commence (11-8 ; 15-10 ; 26-11 ; 32-12). Il termine 40-21 après une remontée louable de Bixintxo, qui aura marqué 5 buts sur la partie. Presque une heure de jeu entre ces deux athlètes, des points disputés et de très jolis coups chaudement applaudis par le nombreux public. Peio trouve sept fois le xare sans compter les buts. Après un beau début Bixintxo se projette sur le mur de droite pour ramener une pelote et il n’a plus la même vivacité de jeu. 

 

Première journée de liguilla

Dimanche 2  février à Saint-Pée-sur-Nivelle

Un public d’aficionados, qui ont choisi la pelote malgré l’affiche du rugby. La trompette de M. Laduche a égayé les très rares pauses.

            En Groupe B, Antton Amulet a fait une belle prestation, avec un but efficace (20 réussites) et plus de précision dans le jeu que son adversaire. Il remporte logiquement cette partie menée rondement en 50 minutes de jeu. Après les trois égalisations à 2, 4 et 7, Antton se détache, 12-7, 19-12, 24-14, 34-17 et termine 40 à 26, sur un punpa xare. Il aura trouvé 8 fois le xare dans cette rencontre. Laurent Lambert a su finir par de jolies attaques également, mais il a fait quelques fautes et laissé de belles pelotes à Antton, qui a tiré avantage de ces cadeaux.

            En Groupe A, Baptiste Ducassou est arrivé sur la kantxa avec une détermination et une tactique dont il ne s’est pas détourné une seule seconde. Pas une faille dans son jeu : un but puissant (20 buts rentrés), une énorme vitesse imprimée à chaque frappe sur la pelote. Il ne se contente pas de ramener les attaques, il attaque en défense et marque 6 xare. Peio Guichandut se trouve donc réduit à l’espérance, 31-0 avant de marquer son premier point salué par l’assistance impressionnée : il coupe au ras de la ligne. Baptiste remporte la partie 40 à 6, au bout de 35 minutes de jeu. Il faut souligner les efforts de Peio qui n’a jamais abandonné malgré le score.

Lundi 3  février à Saint-Jean-Pied-de-Port

En Groupe B, très belle partie de Mickaël Darmendrail qui s’est défait de son adversaire en 50 minutes de jeu environ. Il domine au but (11 buts gagnants contre 3 pour Grégory Aguirre) et dans le jeu, par des attaques plus précises et justes ou par des dégagements efficaces. Il prend le but et la marque, 3-0, 8-3. Grégory égalise à 9, reste à 1 point (11-12), avant l’échappée de Mickaël (17-11, 27-12). Tout lui réussit : il engrange les xare, tire au pan coupé, maîtrise ses amortis. Il avance inexorablement vers la victoire (37-14, 40-15) malgré les efforts de Grégory, souvent dépassé par la vitesse de la pelote et moins heureux dans ses attaques.

Deuxième journée de liguilla

Vendredi 7  février à Hasparren

Grosse affluence en ce vendredi clément de février. L’affiche s’y prêtait, réunissant les deux meilleurs joueurs, dont l’enfant du Pays, qui avait une revanche à prendre.

            En Groupe B, Laurent Lambert a été mené de bout en bout par le jeune Darmendrail qui sait impliquer une belle vitesse à la pelote et jouer juste et précis. Laurent a été un peu plus efficace au but (10 buts gagnants, contre 8 pour Mickaël). Laurent prend le but et mène 3-0, rejoint puis mis au large par Mickaël (15-3, 27-8). Laurent revient à la marque en s’appliquant, mais l’écart reste confortable (12-27, 18-30, 27-38). Au bout d’une heure d’échanges bien construits, Mickaël l’emporte par 40 à 27 sur un dernier but court et tendu. Il engrange 15 xare sur la partie, un score assez rare, et il a de fortes chances de se qualifier pour la finale grâce à ses deux premières victoires.

            En Groupe A, partie à suspense entre les deux ténors de la spécialité. Peio Larralde marque le premier point, bien que Baptiste Ducassou ait eu le but par tirage au sort, mais Peio est aussitôt égalisé et dépassé (4-1, 12-2, 15-5, 16-6). Il commence une lente remontée (10-16, 13-17) et parvient à une première égalisation à 18. Baptiste égalise à 19, puis à 20. Peio égalise à 21 et se détache (26-21). Il arrive à 30, bientôt rejoint par Baptiste. Peio égalise à 31 et Baptiste à 32, huitième et dernière égalisation de la partie. Baptiste trouve un ultime élan pour conclure 40 à 33 au bout d’une heure et 5 minutes. Son but est toujours aussi percutant (15 réussites et 6 pour Peio). Des points disputés au plus haut niveau, des fautes dues à la fatigue et au stress de chaque côté, de magnifiques finitions de Peio, magicien du “ deux murs ”, mais il reste une revanche à prendre.

 

Lundi 10 février à Saint-Jean-Pied-de-Port

Galeries bien peuplées pour le retour de Mathieu sur la kantxa après trois moins sans jouer, suite à sa blessure en compétition internationale.

            En groupe B, victoire logique d’Antton Amulet sur Grégory Aguirre. Antton a dominé dans tous les domaines, avec 12 buts rentrés (2 pour Grégory), 9 xare et une vitesse supérieure imprimée à la pelote. Antton prend très vite les devants (7-1, 19-2, 23-3, 30-6). Grégory, en défense depuis le début, attaque un peu plus et il a quelques réussites sur la fin de la partie. Au bout de 48 minutes, Antton est vainqueur par 40 à 14. Il jouera donc la finale.

            En groupe A, jolie partie, animée, tant au niveau des joueurs que des spectateurs bien réactifs. Mathieu Ospital ouvre le score, rejoint à 2 par Peio Guichandut. Il égalise à 3 et prend un peu d’avance mais Peio égalise à nouveau à 12, à 13, puis à 17. C’est alors que Peio passe devant (21-17). Mathieu fera la course derrière, se rapprochant parfois dangereusement (28-29, 29-30, 31-32) sans réussir à égaliser. Peio remporte la partie sur le score de 40 à 35 après 1 heure 10 d’échanges vifs et de points bien construits. La pelote de Peio va plus vite. Mathieu a manqué un peu de rythme sur cette première partie après longue blessure, où il fait un retour remarquable. Il rentre 7 buts et Peio 5. Le suspense reste entier pour la finale.

 

Finale Groupe B,

Lundi 17 février à Saint-Jean-Pied-de-Port

Trinquet bien garni pour cette finale. Les supporters en nombre ont applaudi avec force les beaux coups et manifesté bruyamment leurs encouragements.

            Après un début hésitant Mickaël Darmendrail prend peu à peu confiance et finit par se libérer, retrouvant la vivacité et le talent de ses meilleurs jours. Il domine Antton Amulet notamment par la vitesse de sa pelote. Mickaël prend le but et la marque (4-0), aussitôt rejoint par Antton qui prend de l’avance (7-4). Antton fait de jolies finitions, mais Mickaël revient et il égalise (10-10). Antton égalise (11-11). Mickaël, en marquant 12 points d’affilée, égalise à 15 et prend le large (23-15). Il ne se laisse plus inquiéter (30-19, 35-22) et obtient sa victoire sur le score de 40 à 24 au bout de 50 minutes de jeu. Très efficace au but (16 buts gagnants dont le dernier) malgré la réactivité d’Antton, il met à contribution la condition physique de son adversaire. Un beau spectacle pour les amateurs de trinquet avec ces deux joueurs qui savent utiliser les finesses  de l’installation. Antton s’est battu avec ardeur et conviction. Il va falloir compter avec le jeune Mickaël Darmendrail, digne de se frotter aux meilleurs.

Dimanche 1er  Mars à Hasparren

Belle affluence pour cette finale inédite et inattendue. La partie de liguilla méritait un sursaut de Peio Guichandut et ses supporters étaient nombreux pour l’y encourager.

            Partie équilibrée avec des points disputés et huit égalisations, dont la dernière à 25. Peio réussit à devancer Baptiste Ducassou quatre fois (6-3 ; 7-4 ; 8-7 et 25-24). La chance sourit à Peio qui engage la partie mais Baptiste fait le premier point et avance, rejoint à 3 par Peio, qui prend à son tour la marque. Baptiste égalise à 7 et 8 puis prend les devants, rejoint à 12 par Peio, qui n’hésite pas à tirer et qui égalise à nouveau à 20, 21 et 24. Il paye maintenant ses efforts et les va et vient imposés par le jeu de Baptiste. Ce dernier se dirige alors lentement mais sûrement vers un quatrième titre dans la spécialité. Enfin libéré, retrouvant son énergie, il rentre plusieurs xare et, avec son dixième but gagnant, fait le 40e point, celui d’une victoire pas si évidente sur la kantxa. Au bout d’une heure 7 minutes, Baptiste Ducassou coiffe la boina sur le score de 40 à 32.